L’interêt grandissant porté aux festivals respectueux de l’environnement.

De plus en plus les festivals de musique tentent d’avoir un impact sur l’environnement le moins important possible.
Surfent-ils seulement sur cette tendance ou ont-ils vraiment comme objectif d’apporter une autre ouverture d’esprit à leur public ?

Parce que c’est bien beau d’utliser des eco-cup et d’installer des toilettes sèches mais quand on voit la dépense energétique engendrée on se demande comment c’est possible que tout ceci ne soit pas un joli greenwashing orchestré d’une main de maître.

Effectivement nos chers festivaliers sont en moyenne 28845 par festival en Europe, ça en fait du monde qui danse sur un lopin de terre qui ressemblera certainement à un desert aride pour les 6 prochains mois. Donc le premier problème est du à l’importance de la frequentation.. on s’en doutait et je vous apprends pas grand chose ? OUI.

Ensuite on s’attaque un problème plus latent de notre société, la gestion des déchets, 70 000 kilos de déchets par festival en moyenne, avec environ 270 festivals en Europe ça nous fait 19 Millions de kilos par an. Vous noterez qu’on ne tient pas compte du poids des festivaliers qui peuvent parfois en être difficilement différenciable.
Tout de même c’est conséquent et dommageable, un francais moyen produit 347 kilos par an, c’est déjà beaucoup, mais là on atteint des records sur une période aussi courte. Un peu de bon sens quand on fait ses courses avant le festival en privilègiant les fruits, les conserves ou la consommation sur place afin de ne pas gaspiller ou utiliser du plastique ne fait pas de mal.

Alors on ne peut pas être parfait, puis on vous l’accorde c’est difficile quand on profite d’un festival et qu’on a la tête dans le guidon  d’avoir son empreinte écologique à l’esprit mais bon c’est quand même une question de savoir-être et de savoir-vivre ensemble que de mettre ses déchets dans un sac poubelle quand on plie bagage. Pour l’avoir vécu à Dour (cf: photo ci dessous) c’est malaisant et consternant de voir ces amas de déchets livrés à eux même par ces gens sans respect qui ont du mal à voir plus loin que le bout de leur nez. On y trouve même des tentes, quand leurs propriétaires n’ont pas eu la mauvaise idée d’y mettre le feu…

Résultat de recherche d'images pour "dour festival dechets"

Alors maintenant qu’on s’est plaint et qu’on a montré que les festivals c’était la cata écologique on peut s’intéresser un peu aux solutions qui existent pour tenter de faire la fête en respectant notre environnement ou du moins en réduisant au maximum notre impact:

  • Privilégier de préférence les festoches à taille humaine, intraséquement plus local,  difficile d’être l’irrespectueux notoire qui jête tous ses déchets à la va-vite quand on connaît les orgas.
  • Certains orgas prennent la peine de tenter de vous éduquer ou du moins de vous encouragez à trier et à réduire vos déchets, suivez-les dans ces initiatives.
  • Visez les poubelles et faites attention en général.

On concluera sur le fait que les festivals sont un endroit sympa pour commencer à faire si’intéresser à l’écologie et au monde qui vous entoure, bien plus fun que le discours rébarbatif de votre pote qui vous incite à manger Bio et vegan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s